blason
Seigneur Papacha-Sama

Ancienne devise de la famille: "Par la Parole"

Nouvelle devise de la famille: "Il y a deux sortes de Seigneurs: les paranoïaques et les morts."

Les Papacha sont guidés par la parole: respect de la parole donnée, de laquelle tout honneur procède, respect de la parole divine pour les plus pieux. La devise fait aussi référence au style de langage adopté par les Papacha, généralement très soutenu et grandiloquant (précieux?...non...)

Les Origines:

Le premier Papacha, dont l'Histoire a oublié le nom, était surnommé "le Verbeux" ou "le Vert Beu" selon les interprétations. Il obtint son rang grâce à son sens de la diplomatie, mais fut horriblement déçu par ses fils, qu'il considérait comme des lâches, ou, au mieux, des incapables. L'histoire dira s'il avait raison...

Première Epoque: Les Trois Frères

Les trois fils du Verbeux, dont l'histoire a aussi oublié les noms, furent surnommés Papacha l'Aîné, Papacha le Puîné, et Papacha le Cadet.

Papacha l'Aîné: Il participa à la Guerre d'Estalo, où il emporta la Couronne à l'arrachée, la soufflant sous le nez du Duc Von Backenheimer grâce à l'appui sans faille de ses alliés Padoum et Xakaloz, au prix de stratégies alambiquées (et en profitant d'une grosse erreur du Duc, avouons-le).

Papacha le Puîné: Il participa à la Guerre d'Isolo. Le début de la partie fut assez frénétique, et Papacha fit la connaissance de Vlad, qui d'ennemi juré, devint un allié précieux après que quelques malentendus aient été dissipés. La partie fut marquée d'une part par un extraordinaire pacifisme (aucune guerre après le 5e tour), auquel Papacha, visant la victoire par renommée, ne fut peut-^etre pas étranger. Malheureusement, cette partie fut aussi marquée par de nombreux abandons, notamment un, qui permit à Bertus 1er de remporter la victoire par conqu^ete. Papacha échoua donc dans sa qu^ete de l'inacessible victoire par renommée.

Papacha le Cadet: Il participa à la Guerre d'Euro38. Lors de cette partie, il fut l'un des membres fondateurs de la Ligue Hanséatique, une coalition de fiefs qui, à la fin de la partie, dominait le Nord de l'Europe, d'Espane jusqu'en Russie. Le Roy fut d'ailleurs l'un des membres de la Ligue, Sven. C'est à cette occasion que Papacha rencontra Lord Morgoth, son meilleur ennemi, et Dame Abigaëlle, qui devait lui donner dans le plus grand secret deux enfants.

Deuxième époque: L'apparition de la branche bâtarde.

Laurent, le Bâtard de Franconie: fils bâtard de Papacha le Cadet, il fut exilé en Scandie sur ordre du Pape, où il participa à la guerre de succession du Roy Jean, durant l'éphémère époque DEUS_I.

Redouane: le deuxième fils bâtard de Papacha le Cadet, il participa à l'ouverture à la conquête des terres mauresques dans TestMO. Sa fin est entourée de mystère: la version officielle veut qu'il ait pris du poison après avoir perdu sa dernière terre, cependant, on n'a jamais retrouvé son corps, et certains prétendent avoir vu un mystérieux cavalier s'éloigner du champ de bataille, pour disparaître au plus profond du désert.

Troisième époque: la relève.

Haral le Garou: fils du roi Papacha-Sama l'Aîné, il fit très vite preuve d'une extrême violence et d'un mépris de tous les "petits hommes", c'est-à-dire ceux qui faisaient moins de 8 pieds, taille qu'il dépassait légèrement... sa carrière de massacres et de rapines se termina sur un champ de bataille au moyen-Orient, dans Mask2. Il ne réussit pas à piller Jérusalem ni Constantinople, ses buts plus ou moins avoués. Mais comme on dit, une mauvaise herbe est impossible à arracher... peut-être refera-t'il un jour une apparition, là où l'or et le sang coulent à flots.

Dame Isabelle participa à la Course à la Succession de '58 (Euro58). D'origine roturière, elle avait été la maîtresse de Papacha-Sama lors de la Succession de '38 (Euro38), puis avait été exilée avec son fils Laurent en Scandie (Deus_I) par la Pape. Exemplaire en public, il semblerait qu'elle ait été en réalité une intrigante opportuniste et sans scrupules. On raconte qu'elle était le cerveau derrière son fils lors de Deus_I, ce qui n'est pas impossible si on en croit ses exploits en '58. En effet, dès la mort du Pape elle revint d'exil, réussit à convaincre le nouveau Pape d'annuler sa condamnation (des mauvaises langues parlent de corruption), et fut sélectionnée pour la Succession (des mauvaises langues parlent d'une intervention du Pape). Elle se vit attribuer la Sardaigne, et la mission papale d'évangéliser le Maghreb. La religion l'intéressait peu, la conquête beaucoup plus. Alliée à 13 Seigneurs dès le départ (et elle refusa des alliances!), elle maintint une image publique irréprochable tout au long de la Succession. Ce qui ne l'empêcha pas de trahir 4 de ses alliés et de faire tuer 4 seigneurs (dont 3 ex-alliés...). Elle était bien partie pour tuer le 4e ex-allié lorsque le nouveau Roy fut désigné dans des circonstances des plus étranges (bug dans la condition de victoire). Si son fief fut tout au long un des plus prospères, et malgré ses armées invaincues, elle n'eut rapidement plus aucun espoir de l'emporter, ayant pris trop de retard en nombre de terres. Elle regarda sans intervenir ses alliés Morgoth, Tenrolf, Boyd et Nithe se battre contre la coalition de Rakime, Beetle et XiaoXiaoXiao, espérant ramasser les morceaux. Elle y parvint en partie, mais hélas trop tard pour avoir une chance de l'emporter (ce qui ne l'empêcha pas de finir 3e au classement, autour de 850 en renommée). Cette Sucession vit également l'apparition de Sir Farid, le Lion de Kabylie, et de Saint-Tachs, la super-star de l'éducation, de l'orthographe et de la chanson évangélique militante, qui conquit l'Europe avec des succès internationaux du calibre de "sacré Charlemagne", "Allumer le feu" ou "Les flammes du bûcher"... Profitant de la rivalité entre Nithe et Tenrolf pour la victoire, Isabelle prit un autre chemin vers la Couronne: moyennant quelques intrigues, elle aida Nithe (tout aussi opportuniste et sans scrupules!) à monter sur le trône en échange... d'un mariage! Et c'est ainsi que l'ambitieuse roturière accomplit son rêve, et devint Reine.

Sir Eudes, un cousin éloigné de Dame Isabelle, participa à la succession de '65. C'était un jeune damoiseau au beau visage et à la tête vide, qui laissait son conseiller Vitelli s'occuper de la gestion de son fief. Vitelli, qui était sans le moindre doute l'agent d'un Grand du Royaume, manipula le jouvenceau pour en faire ce qu'il voulait. Il commença par féloniser et tuer son voisin Troll, puis s'accrocha avec ses voisins Nithe et Xiaoxiaoxiao, tandis que d'autres s'étendaient. Au final, Rodrigue se félonisa pour atteindre le nombre de terres requis et fut couronné sous les sifflets de certains et les félicitations d'autres...

Sir Engherrad le Prudent, Roy de Scandie (140th). Parti des Faroes, il élimina Montloup et Von Rosen du continent lors d'un débarquement audacieux, puis organisa une conjuration contre son allié Sotek (qui devenait trop puissant, mais négligeait de défendre ses frontières). Il retourna tous ses voisins et finit par le tuer, non sans avoir brisé Gontrand au passage dans une manoeuvre de diversion cherchant à attirer Sotek loin de son fief. Il remporta la victoire à la suite d'une crise de paranoïa mémorable: la victoire était à portée de main, sauf si ses alliés (en particulier McLenet, brillant et donc très dangereux) le trahissaient. Il brûla la moitié de son fief pour s'assurer la victoire avant que ses alliés puissent se retourner (ce qu'ils ne firent pas, d'ailleurs). Cet homme était d'une prudence quasi-maladive. Il maria sa fille au fils d'Erik IV de Raez, son allié de la première heure.

Les Légendes de la famille:

Papacha-Sama le Cadet: on dit, sans pouvoir le prouver, qu'il participa à une expérience de magie noire menée par le Roy en personne, lors de l'ère Alpha2 [parties alpha de le V3]. Une ère de fantômes, de magie, de richesses inouïes et de massacres démentiels. [quelques jolis bugs :)]
 
 
Palmarès de la maison

Historique de la Maison Papacha-Sama


Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/gloireet/www/detailseigneur.php on line 290
Papacha-Sama n'est pas coté (moins de 4 parties)
 
 
Couronné sur ESTALO (336) Non couronné sur ISOLO (347)
Non couronné sur EURO38 (359) Non couronné sur DEUS_I (400)
Non couronné sur TestMO (429) Non couronné sur EURO58 (541)
Non couronné sur EURO65 (593) Couronné sur 140TH (763)
Non couronné sur TACT1 (793) Non couronné sur Dragon (856)
Non couronné sur FULMINATOR (1043) Non couronné sur FULMINATOR_II (1071)